Garage Desodt

Maurice Desodt naît à Bailleul en 1926. Après avoir passé brillamment son Bac, il obtient son diplôme d’études supérieures en 1949. Bien décidé à s’installer à son compte, il ouvre son garage au 97 rue Jules Guesde en 1954. Le garage était auparavant la propriété de Georges Degroote, depuis les années 1930.

( document famille Desodt )

Pour démarrer son activité, il effectue immédiatement des travaux d’aménagement :

– la démolition de deux pièces en front à rue

– l’élargissement de la porte d’entrée, à 6,25m pour un accès plus facile des véhicules

– la création d’un bureau et d’un vestiaire

– le dallage de la cour intérieure

Les travaux sont confiés au cabinet d’architecture Leman, au 9 rue Daubenton. Maurice Desodt et son épouse Monique Dejonckheere habitent sur place : la maison est située à droite du garage.

Plan du garage

Maurice est garagiste toutes marques. Les affaires fonctionnent correctement. Il recrute rapidement deux ouvriers au début des années 1960 : un mécanicien et un carrossier.

Maurice Desodt à droite et ses deux employés ( document famille Desodt )

Il soigne le service apporté à la clientèle, et en particulier les réparations. Grâce à son véhicule de remorquage, un Renault  »Prairie Colorale », les dépannages sont ultra rapides, d’où l’inscription située sur le haut du pare brise : minute, j’arrive !

Le véhicule de remorquage ( document famille Desodt )

Son épouse Monique s’occupe de la vente de carburants à la clientèle, par les deux pompes situées sur le trottoir. Elle a en charge également la facturation et la comptabilité, et surtout élève leurs 5 enfants : Michel, Geneviève, Bernard, Cécile et Isabelle.

Maurice est sportif, il pratique la G.V. : Gymnastique Volontaire. Il installe à l’étage, au dessus du bureau, une salle de musculation pour entretenir sa forme, pendant ses temps de loisirs malheureusement trop rares, car il travaille beaucoup et ne compte pas ses heures de travail.

la cabine de peinture ( document famille Desodt )

Au début des années 1970, Maurice devient agent Fiat, ce qui lui permet de conquérir une nouvelle clientèle fidèle à la marque italienne. C’est également l’occasion de proposer un nouveau service commercial par la vente de voitures neuves, lors de journées portes ouvertes.

Publicités Fiat ( documents Nord Eclair et famille Desodt )
Publicité Fiat ( document Nord Eclair )
plaque émaillée publicitaire ( document famille Desodt )

Maurice est membre de l’Union des Commerçants de la rue Jules Guesde, dont son épouse Monique est d’ailleurs la secrétaire.

Monique Desodt ( document Nord Eclair )

En 1975, Maurice Desodt devient agent de la marque Lada. Cette marque russe n’apporte malheureusement pas la satisfaction espérée par M et Mme Desodt.

Publicité Lada ( document collection privée )

A la fin des années 1970, les affaires sont plus difficiles. Maurice décide de se reconvertir. Il arrête son activité de garagiste et trouve un emploi provisoire de chauffeur-livreur.

Garage du Portugal ( document Gérard Vanspeybroeck )

Le garage est alors cédé à l’entreprise Somira en 1980, puis devient le Garage du Portugal en 1994 et ferme ses portes définitivement au début des années 2000.

Maurice Desodt est bien décidé à rester dans le domaine de l’automobile, il apprend le métier de moniteur d’auto-école. Il passe son examen en 1979 et trouve un emploi de moniteur dans une auto-école à Tourcoing.

diplôme de moniteur d’auto-école ( document famille Desodt )

Remerciements aux membres de la famille Desodt et aux archives municipales.