Les arrivées du Paris Roubaix entre les deux guerres

Le vélodrome roubaisien de Barbieux situé sur la commune de Croix avait été bâti en 1895 à l’initiative de Théodore Vienne et Maurice Pérez. Il fut le lieu d’arrivée des 19 premiers Paris-Roubaix, dont la première édition s’est déroulée le dimanche 19 avril 1896. En 1910, une nouvelle piste en bois était posée au vélodrome et les tribunes étaient aménagées de manière à accueillir plus de 10.000 spectateurs. À l’issue de la Première Guerre mondiale, la piste en bois du vélodrome a disparu, probablement utilisée comme bois de chauffage par l’occupant allemand. Le vélodrome finira par être détruit pour laisser place à des habitations individuelles.

L’avenue Jaurès qui fut l’avenue Jussieu en 1919 CP Méd Rx

L’épreuve reprend en avril 1919 et faute de vélodrome en état, l’arrivée va se dérouler sur l’avenue Jussieu dont on vient d’élargir le parcours et qui deviendra l’avenue Jean Jaurès, il s’en faut d’un mois, le 10 mai 1919. C’est une ligne droite propice à un sprint à trois que remportera Henri Pélissier.

Le stade Dubrulle Verriest de nos jours Photo PhW

Les deux années suivantes, c’est le stade Jean Dubrulle, du Racing Club Roubaix qui accueille Paris-Roubaix. C’est en quelque sorte un renvoi d’ascenseur puisque le grand club omnisports roubaisien avait fait ses débuts au sein du vélodrome de Barbieux en faisant des démonstrations de course à pied et en y jouant ses premiers matches de football. Deux monuments du sport roubaisien collaborent ainsi pendant deux ans, avec sans doute l’intérêt de pouvoir faire des entrées payantes. Plusieurs milliers de spectateurs vont ainsi assister à l’arrivée du belge Deman sous une pluie torrentielle en 1920. L’année suivante, en réunion d’attente, les spectateurs peuvent assister à deux matchs de football et à des prestations musicales de la Concordia Harmonie. La piste avait été spécialement préparée par le RCR et c’est Henri Pélissier qui signe un second succès.

arrivée sur l’avenue des villas Coll Particulière

De 1922 à 1928, l’arrivée s’effectuera ensuite pendant sept ans sur l’avenue des Villas, une longue ligne droite propice aux sprints. Cette importante artère commence avenue Le Nôtre pour se terminer au rond point qu’elle forme avec le boulevard Clémenceau (vers Hem) et l’avenue Alfred Motte. Cette belle avenue mesure 1.840 mètres de longueur sur 30 mètres de largeur. Elle permet aux coureurs de disputer un long sprint sans être gênés par la foule qui est maintenue des deux côtés de l’avenue par des barrages. Après leur arrivée, les coureurs descendent en ville par le boulevard de Paris.

l’entrée sur le stade Amédée Prouvost, avant la chute Coll Particulière

Inauguré en septembre 1927, le stade Amédée Prouvost situé à Wattrelos est tout neuf. Il accueille l’Excelsior Athlétic Club de Roubaix fondé en 1928, issu de la fusion du Football Club de Roubaix et de l’Excelsior Club de Tourcoing. Ce club dispose de belles installations sportives de pointe et il est également largement aidé par les établissements Charles Tiberghien de Tourcoing et par le groupe Prouvost. L’arrivée du Paris-Roubaix cycliste de 1929 s’y fera pour la première et dernière fois. Pour pouvoir faire payer des droits d’entrée, rien de tel qu’un stade du point de vue des organisateurs. Mais il n’est guère facile de rouler sur la piste en cendrée de Wattrelos, et aumoment du sprint final le belge Georges Ronsse qui a course gagnée, dérape dans le dernier virage et brise sa roue, entraînant dans sa chute Déolet qui le suivait. La victoire revient au troisième, le jeune belge Charles Meunier. Les deux sprinters terminent à pied, le vélo sur l’épaule. La confusion gagne le stade, le service d’ordre est débordé et le public envahit la piste, empêchant ainsi le bon déroulement de la course ! Cette fin d’épreuve fera très mauvais effet auprès de la presse et des amateurs de cyclisme.

La fanfare cycliste du Nord Touriste CP Méd Rx

Et l’on repart pour cinq ans (1930-1934) sur l’avenue des villas. La fanfare cycliste du Nord Touriste fera partie du rituel de l’arrivée. Elle fait patienter la foule toujours aussi nombreuse derrière les barrages en jouant des morceaux et en effectuant des pas redoublés. L’arrivée est toujours jugée face au n°33 de l’avenue Delory nouveau nom de l’avenue des villas. Soixante gendarmes et vingt agents de police assurent le service d’ordre d’une épreuve dont l’engouement ne se dément pas. À la tête de l’organisation on trouve des noms célèbres à Roubaix, Jean Desruelles et même Constant Niedergang. Le système de doubles barrières est très au point, l’une en madriers, l’autre en claire-voie assurent la sécurité et annihilent toute poussée intempestive. L’ambiance est généralement assurée par le public belge, dont les coureurs vont rafler toutes les éditions de cette période.

Affluence aux abords de l’hippodrome des Flandres Photo JdeRx

En 1935-1936, Paris Roubaix se termine à l’Hippodrome des Flandres. Conçu en 1930 par l’architecte Jean Papet sur un terrain de 55 hectares en pleine campagne, il a été inauguré le 15 mars 1931, en présence d’une foule innombrable. En 1935 et 1936, il accueille l’arrivée du Paris-Roubaix. Jules Ladoumègue vient y courir un 1.500 mètres qu’il remporte dans la réunion sportive d’attente. Courses hippiques au galop, au trot et quelques épreuves cyclistes. Selon la presse de l’époque, ce n’est pas la grande foule qui attend les coureurs. De plus, pas de tour d’honneur, absence de l’hymne (la Brabançonne, le belge Rebry étant vainqueur) ni même de bouquet au vainqueur ! Le monde des turfistes était-il celui des amateurs de cyclisme ? On peut en douter.

La grande ligne droite de l’avenue Delory doc AmRx

En 1937-1939 c’est le retour de l’arrivée à Roubaix avenue Gustave Delory, On retrouve avec plaisir la longue ligne droite du sprint encadrée par un nombreux public le tout bien organisé. Des courses préliminaires font patienter la foule. Un italien gagne, surprise ! L’année suivante même dispositif, avec barrières de la rue Édouard Vaillant jusqu’à la rue Verte à Croix. Storme gagne, bouquets, ovations et comme il est difficile aux coureurs de s’extraire de la foule !

Pourquoi pas au parc municipal des sports ?

Les travaux du parc municipal des sports démarrent en mars 1929, il couvre huit hectares et l’architecte en est Jacques Greber, à qui on doit également les plans de l’école de plein-air. Le journal de Roubaix, dans une édition du mois d’août 1930 évoque une ouverture prochaine des installations. Mais le nouveau vélodrome ne voit le jour qu’en 1936. Contrairement à son prédécesseur, il n’est pas cerné de tribunes. Sa piste, longue de 500 m, est en ciment. Le Paris-Roubaix « officiel » reste cependant fidèle à l’avenue Delory. La Seconde guerre mondiale interrompt à nouveau l’épreuve. Elle reprend sous l’Occupation, en 1943. C’est justement cette année-là que l’arrivée est jugée sur le vélodrome du parc des sports pour la première fois, mais c’est une autre histoire.

Juillet 1900

Athlétisme : L’Association Sportive Roubaisienne appelle à une réunion d’entraînement dont le programme est le suivant : 100 mètres plat, saut en longueur, lancement du poids et lutte à la corde.

Athlétisme : Dans le même temps le Racing Club Roubaisien s’entraîne également en vue de la réunion du 22 juillet. Le programme est plus consistant : 100 mètres, lancement de poids, 400 mètres, lancement du disque, saut à la perche, 1500 mètres, saut en longueur, lutte à la corde.

Le Nord Touriste représenté par son conseil d’administration s’est rendu à Armentières pour former une nouvelle section de la société. Une grande conférence a eu lieu au Café de Paris sur la Grand Place. M. René Motte, un dévoué sportsmen armentièrois et M. Bondues de la Chapelle d’Armentières ont organisé cet événement. M. René Motte est le président de cette nouvelle section.

Athlétisme : Suite aux succès obtenus dans la réunion interclubs du 27 mai dernier, le Racing Club Roubaisien décide de donner une nouvelle fête sportive le 22 juillet sur sa piste rue de Beaumont.

Cyclisme : Le vainqueur de la course des 12 heures au Vélodrome lillois est l’excellent coureur Lepoutre, entraîné par le non moins excellent tricycle à pétrole Dussart et Accou !

Cyclisme : La course cycliste Roubaix Fleurbaix organisé par la société la Renaissance Vélocipédique a rencontré un grand succès avec de nombreux participants et ce malgré un vent violent. Le premier est le roubaisien François Evrard, le second Désiré Lebrun de Tourcoing à 3 minutes et le troisième Bruyneel de Roubaix à 3 minutes et 10 secondes.

Athlétisme : les couleurs du Racing Club Roubaisien ont brillé aux concours internationaux de Bruxelles : Alphonse Scrépel s’est classé premier dans le lancement du poids et Léon Cunin premier au saut à la perche.

L’entraînement du club d’aviron doc AmRx

Aviron : le Cercle Nautique l’Aviron a tenu sa réunion trimestrielle au siège de la société, Café Moderne. Les membres ont décidé que les grandes régates auront lieu le dimanche 22 juillet à deux heures et demie. Le rendez vous est donné au garage du Blanc Seau.

Tir à l’arc : les Francs Tireurs Roubaisiens basés boulevard de Metz, en face la rue Voltaire, organisent un grand tir à l’arc à la perche pour le 14 juillet ouvert aux archers de France et de l’étranger.

Jeu de boule à la platine : pour le 14 juillet un grand concours est organisé chez Léonard Raepzaedt, cabaretier « au Moviard » en face de chez Vanoutryve.

Cyclisme : la commission des « cyclistes amateurs roubaisiens » rappelle aux cyclistes qui désireraient faire partie de la société qu’une réunion extraordinaire se tiendra le samedi 21 juillet à 9 heures du soir au local chez M. Adolphe Blondiau 48 rue de la conférence.

Affiche corrida Roubaix doc Méd Rx

Polémique entre les défenseurs des intérêts de la localité, et du plaisir des sportsmen et aficionados, et les partisans de interdiction des corridas à Roubaix. Il semble que la reprise des activités du vélodrome dépende du succès de la corrida prévue le 29 juillet. Un correspondant se demande quel rapport intime il peut bien y avoir entre une estocade de taureau et un emballage de bicyclette.

Courses de Wattrelos : quoique gravement menacées par la pluie, les courses ont pu se dérouler par un temps assez clair. Six épreuves dont un steeple-chase militaire.

Le premier Circuit Franco-Belge

L’annonce dans le Journal de Roubaix

C’est le dimanche 1er juin 1924 que se déroule la première édition du circuit franco-belge, organisé par le Journal de Roubaix avec le concours de l’Amicale des Arts. Le grand quotidien régional contribue déjà aux manifestations sportives, attribuant des primes aux coureurs régionaux qui participent au Paris-Roubaix, et prêtant son concours à la belle épreuve motocycliste Roubaix-Paris-Roubaix. Cette nouvelle épreuve répond à l’attente de nombreux coureurs de la région. Cette course de 165 kilomètres emprunte un itinéraire qui va de part et d’autre de la frontière : départ à Roubaix, Pont du Laboureur, Wattrelos, Grimonpont, Leers, Lys, Lannoy, Petit Lannoy, Hem Forest, Ascq, Sainghin, Bouvines, Cysoing, Baisieux, Hertain, Tournai, Froyennes, Templeuve, Bailleul, Pecq, Warcoing, Espierres, Dottignies, Luingne, Mouscron, Aelbeke, Courtrai, Wevelghem, Menin, Halluin, Roncq, Bousbecque, Wervicq, Comines, Warneton, Deulémont, Quesnoy sur Deule, Linselles, gravier de Bondues, Tourcoing (gare des Francs) , rues de Dunkerque, Calais, Canal, Mouvaux, Croisé Laroche, Wasquehal, Croix, Roubaix, arrivée à la Laiterie du Parc de Barbieux.

Le circuit franco-belge du Journal de Roubaix est ouvert aux coureurs licenciés de l’Union Vélocipédique de France de 1ers, 2e, 3e, 4e catégories et débutants des départements du Nord, Pas de Calais, Somme, Aisne, Ardennes. Un délégué de l’UVF suivra l’épreuve en tant qu’arbitre, et l’arrivée sera jugée par un délégué de l’UVF et quatre dirigeants de club. Les coureurs devront être en règle avec les douanes belges et françaises.

Le parcours publié dans JdeRx

Quatre mille francs de prix viendront récompenser les vainqueurs. Les clubs pourront également concourir pour le challenge du Journal de Roubaix et le Challenge des débutants. Le premier consiste en un objet d’art remis au club vainqueur selon le nombre de points calculé sur les cinq premiers arrivés d’un même club. Des breloques seront offertes aux équipiers. Le second challenge est régi de la même manière pour les participants de cette catégorie. Les engagements sont reçus au siège de l’amicale des Arts, section cycliste, au n°86 rue de l’Epeule. On paie 3 francs, non remboursables et le dernier délai est fixé au 25 mai, minuit. MM. Maurice Taeck délégué régional de l’UVF sera le juge arbitre de l’épreuve, assisté par M. Ingelbrecht délégué sportif du comité du Nord de l’UVF. Jean Derycke président de l’Amicale des Arts remplira les fonctions de commissaire général de la course, assisté de quatre commissaires : MM. Léon Dumont et Léon Vandenhaute de l’Amicale des Arts, Victor Vankelsbecq du vélo club croisien et David Deruyter du vélo club tourquennois. Les chronométreurs seront MM.Pierre Benoît et Emaille.

Le poinçonnage des vélos Photo JdeRx

Les coureurs doivent se mettre en règle avec la douane : les belges doivent faire plomber leur vélo à la douane belge et avant le départ être en possession de la carte de libre passage. Idem pour les français à la douane française.Le 25 mai, on a dépassé la centaine de coureurs engagés ! On cite déjà quelques favoris : le belge Omer Huysse, vainqueur du Tour de Belgique indépendants, et Omer Vermeulen d’Anzin, vainqueur de Paris Lille.

Le matin de la course, il y a 142 engagés ! D’autres prix s’ajoutent à ceux déjà annoncés, avec comme contributeurs l’Amicale des Arts, et des primes de passage par différentes sociétés cyclistes.

Le départ est donné à dix heures et on attend les coureurs à l’arrivée vers 15 h 30. Finalement, ils sont 117 au départ pour cette première édition et les régionaux présents en nombre s’illustrent rapidement. La victoire revient au sympathique Julien Perrain de l’Amicale des Arts, qui a longtemps mené la course avec un train d’enfer, accompagné par le courageux Vandecasteele et l’accrocheur Gaston Dhaene. Entre Cysoing et Baisieux, un peloton d’une trentaine coureurs était en tête qui fut en quelques minutes complètement désagrégé. Le Mouscronnois Durieux fut avec Perrain l’artisan de ce lâchage, mais il creva peu après, ce qui le mit hors course. Ils sont alors six en tête, au contrôle de Tournai : Parmentier, Bourgois, Perrain, Vandecasteele, Vanmerhaeghe et Dhaene. Au pont de Pecq, Vanmerhaeghe prend sa chaussure dans sa chaîne, il est lâché. À Luingne il pleut et cela est fatal à Bourgeois. À Mouscron, ils ne sont plus que trois, Perrain, Vandecasteele, et Dhaene qui fait l’élastique. À Tourcoing, Dhaene est lâché dans la montée des Francs, il recolle un moment mais Perrain attaque à nouveau. À Mouvaux, Vandecasteele crève et laisse filer Perrain vers la victoire. Le deuxième sera le dottignien Dhaene et le troisième le malchanceux Vandecasteele. Omer Vermeulen se classe 4e.

Le vainqueur Julien Perrain doc le site du cyclisme

Le Challenge du Journal de Roubaix va à l’Amicale des Arts qui classe cinq coureurs dans les trente premiers (Perrain, Dhaene, Dossche (5e) Poupaert (20e) Vanderdonkt (23e). En deuxième position, le Vélo club croisien et en troisième le vélo club tourquennois. Le Challenge des débutants va au Vélo club tourquennois, en deuxième Amicale des Arts. Un peu de publicité en passant : le vainqueur a roulé sur une bicyclette Peugeot. La voiture Berliet de la maison Thersen et Lepault et conduite de main de maître par Vincent Dhulst, ancien coureur, a permis aux rédacteurs sportifs de suivre la course aux premières loges.

Somme toute, une bien belle première !

Juin 1900

Cyclisme. Réunion du Club des joyeux cyclistes au local rue Montgolfier 2 chez Henri Vreck à l’estaminet « Aux joyeux cyclistes ». Nomination de la commission dans laquelle on retrouve les noms suivants : Féréol Lecomte, Pierre Cnudde, Eugène Petit, Henri Vreck. Le capitaine de route est André Lobstein avec un lieutenant, Auguste Delomeilleur. Commissaires Alfred Pollet et Henri Prévost. On peut s’inscrire au local.

Pub Cycles Clément in JdeRx

Cyclisme. Un groupe de sportsmen de Roubaix et de Vimy organise pour le dimanche 17 juin une grande course cycliste Roubaix Vimy aller et retour soit 100 kilomètres. Cette épreuve est ouverte à tous les coureurs non professionnels. Aucune licence n’est exigée, l’entraînement par bicyclette est le seul autorisé. L’itinéraire part de Roubaix, puis passe par Hem, Forest, Ascq, Lesquin, Fâches, Wattignies, Seclin, Carvin, Lens, Vimy, contrôle à l’hôtel des pompiers et retour. Parmi les nombreux prix décernés aux vainqueurs, le premier est une bicyclette, le second un superbe objet d’art offert par M. Motte député du Nord. Les engagements seront adressés accompagnés d’un droit de deux francs à M. Théo Callens, 34 rue du Général Chanzy, Roubaix.

Escrime. M. Victor Fort, membre du Contre de Quarte de Roubaix, a remporté dimanche dernier un succès remarquable au tournoi de Liège en se classant 4e dans un concours auquel ont pris part 47 grands maîtres de Belgique, de France, d’Italie, d’Allemagne et de Hollande.

Gymnastique JO 1900 à Vincennes doc Gallica

Gymnastique. La population roubaisienne a fait un accueil enthousiaste aux vaillants gymnastes de la Roubaisienne de retour de Paris, couverts de lauriers. Dès sept heures et demie la rue de la Gare est envahie par la foule. La Grande Harmonie entame la Marseillaise à l’arrivée des héros. Un cortège se forme alors, en tête l’Union des Trompettes, puis la Fanfare Delattre, la Fanfare de Beaurepaire, la Concordia, la Fanfare des Trompettes, la Revanche, la Caecilia, les Mélomanes Roubaisiens, la musique municipale de la Grande Harmonie, la société de gymnastique l’Ancienne et la Roubaisienne. Sur la Grand Place, les gymnastes sont acclamés par la foule avant d’être accueillis par les membres du Conseil Municipal avec à leur tête le maire Henri Carrette. M. Mouvaux président de la Roubaisienne prend la parole et rend hommage aux champions et à leur moniteur chef, M Piesvaux. Le maire de Roubaix répond qu’il est heureux du succès remporté par la société roubaisienne qui est à présent renommée dans le monde entier. Des vivats sont alors chantés pour la Roubaisienne, M. Piesvaux et M. Demey le champion athlétique. Des vins d’honneur sont ensuite offerts, pendant lesquels M. Durand membre de la Roubaisienne explique en détail le succès de la société classée première du concours de Paris.

Athlétisme. Les championnats du Nord d’athlétisme ont eu lieu sur le terrain de l’Iris Club Lillois, au Vélodrome de Lille. Le tourquennois Malfait remporte les 100 et 400 mètres. Les 800 et 1500 mètres reviennent au lillois Bandeville, le 110 mètres haies et le saut en longueur au lillois Buchet, le 400 mètres haies au lillois Varet. Les roubaisiens remportent les épreuves suivantes : Dansette, le saut en hauteur, Cunin, le saut à la perche, le poids et Scrépel le disque. Tous les résultats sont de bon augure avant les championnats de France qui auront bientôt lieu.

Vélodrome et arènes. Des pourparlers pour la réouverture des arènes de Roubaix et du vélodrome, avec la société en liquidation. On étudie la possibilité de louer le vélodrome pour une ou deux réunions d’essai. Si les démarches aboutissent, des courses de taureaux seront donnée dès le mois de juillet. La société qui a la ferme intention de reprendre les arènes a déjà annoncé son programme : deux ou trois courses espagnoles, deux courses landaises et une grande fête musicale et artistique dans le genre de la représentation de Mireille qui n’a pu avoir lieu l’année précédente.

Cyclisme. Le ministre des finances vient de faire adresser aux maires et aux percepteurs des instructions en vue de la mise en exécution des nouvelles dispositions relatives au remplacement gratuit des plaques de vélocipède perdues ou soustraites. Il convient d’avoir fait une déclaration de perte ou de soustraction à la mairie sur papier timbré à 60 centimes aux frais du contribuable, dans les deux jours à partir du constat de la perte. Toutefois jusqu’au 1er juillet prochain, on pourra déclarer exceptionnellement au-delà des deux jours auprès des percepteurs.

Cyclisme. Une grande course vélocipédique sur route pour amateurs, Roubaix Fleurbaix et retour va être organisée par la Renaissance Vélocipédique le dimanche 1er juillet. Les inscriptions sont reçues chez M. Géry Haeck rue de Mouvaux 64, Blanc Seau, Tourcoing. Droit d’inscription 1,50 francs. Le départ se fera à deux heures précises chez M. Guillaume Saverys, rue de Mouvaux 99 à Roubaix.

Nord Touriste

La société le Nord Touriste vient d’obtenir l’autorisation de la douane belge pour la libre circulation à la frontière, des véhicules automobiles sous le couvert de permis spéciaux délivrés par ladite société. Il ne reste plus pour profiter de cette faveur qui sera très appréciée par les pratiquants du teuf teuf (l’expression est de l’époque), qu’à régulariser la question du cautionnement à fournir par la société. MM Les chauffeurs peuvent dès maintenant s’inscrire auprès du bureau du Nord Touriste, à l’hôtel Ferraille rue de la Gare. Il faut prévoir les renseignements suivants : noms et domicile, nombre et description des automobiles et motocycles, estimation de leur valeur. Il faut bien entendu au préalable être membre du Nord Touriste. Cotisation annuelle cinq francs et 50 centimes pour l’insigne.

Avril 1900

Annonce de la fête de gala des Bains Roubaisiens. Les pupilles de Neptune de Lille vont y participer. C’est l’un des clubs de natation les plus importants de l’époque. La maison Jubé Hertog de la rue de la gare expose des clichés de ces athlètes, jeunes gens de 19 à 25 ans, habillés.

Les bains roubaisiens intérieur 1900 CP Méd Rx

Roubaix Béthune épreuve motocycliste organisée par le moto club roubaisien. Départ donné au café Léon 16 boulevard de Paris, siège du club.

Henry Cliquennois président du comité de défense des combats de coqs adresse une communication aux journaux. Des pétitions ont été lancées, cinq mille signatures recueillies. Le décès de l’avocat M. Raoul des Rotours défenseur de la cause entraîne la recherche d’un successeur. M. Plichon qui collabora avec le défunt semble le mieux placé pour prendre la suite de la défense des coqueleux.

L’Avenir Athlétique Roubaisien annonce une grande fête d’athlétisme pour le lundi de Pâques.

Des précisions sur la fête des Bains Roubaisiens. On pourra y voir du water polo, de la lutte à la corde, des combats nautiques, des courses en équipes, des courses avec obstacle. On pourra y découvrir plusieurs variétés de nage. La Roubaisienne viendra exécuter des exercices de gymnastique.

Publicité Dussart et Accou 1900 JdeRx

Paris Roubaix : on découvre la liste des engagés, parmi lesquels Ambroise et Maurice Garin, Joseph Fischer. Il y aura également un Paris Roubaix motocycliste avec une compétitrice parmi tous ces messieurs, Melle Léa Lemoine. Les deux horaires approximatifs sont donnés, le premier en sept heures, l’autre en cinq heures. Après sept heures du soir, les arrivées seront enregistrées au café Léon boulevard de Paris.

Le café de la salle Jeanne d’Arc est à nouveau ouvert au n°28 de la même rue. M. Prouvost Vermeersch, successeur informe les sociétés intéressées que la salle est disponible pour les sociétés de sport athlétique.

La formation d’une nouvelle société de sports « le Sporting Club Roubaisien » sera actée à l’estaminet du Grand Cygne 2 Grand Rue, le dimanche suivant. On peut s’inscrire.

L’Association Sportive Roubaisienne se rend à Saint Omer pour disputer un match de football amical avec l’équipe seconde de l’Union Sportive Audomaroise. Départ en gare de Roubaix à 10 h 30.

Paris Roubaix 1900 : Bouhours vainqueur (JdeRx)

Le Racing club roubaisien déclare clôturée la saison de football. La saison de la course à pied débutera le 22 avril courant. Début des entraînements en vue des championnats athlétiques du Nord.

Publicité Clément (JdeRx)

N’oubliez pas les plaques de contrôle des vélocipèdes. À partir du 1er mai, on peut les retirer auprès des percepteurs de la localité. Elles sont valables quatre ans. Oubli équivaudra à contravention.

Publicités cyclistes 1900

Ces publicités ont été extraites principalement des pages du Journal de Roubaix. Beaucoup de textes, peu d’images, pas de héros encore, nous sommes en 1900. L’histoire est à suivre…

Couvreur et Debeuf Concessionnaires des marques parisiennes et américaines, rue de la gare 68

Constantin Dépositaire Peugeot dès 1899, Rue Pauvrée 26

Cambien Ernest vélos et machines à coudre, Boulevard de Paris 16

Dussart et Accou industriels rue Corneille

Maurice Garin concessionnaire La Française à Roubaix

Dussart & Accou montent en puissance

Constantin dépositaire belge

Clément, Cycles, mais aussi motocycles et voiturettes, boulevard de Paris 16

La chaussure Boucau cycliste créée en 1896, rue Pierre Motte 2

Le complet (pour) cycliste en 1899 ! rue Nain 20

Mars 1900

01 Le Nord Touriste se réunit pour définir le tracé de la première route cyclable de Roubaix à Lille. Voici donc l’itinéraire : boulevard de Paris, à la Montagne prendre l’avenue droite et suivre l’ « avenue des cyclistes » qui commence à droite du kiosque du jardin de Barbieux pour aboutir près de l’ancien club hippique à la grande artère du beau jardin qui conduit sur la route de Lille au pont de Croix, soit directement ou par le chemin du nouveau club hippique, suivre la route de Lille jusqu’au pont du Broeucq tourner alors à droite et suivre le chemin vicinal venant de Wasquehal à Hem (Planche Epinoy) jusqu’au Recueil, estaminet du signal d’arrêt. Tourner à droite et suivre le trottoir de l’Hempempont à Flers et Fives. Pas de grand boulevard à l’époque, ni de tramway. On rejoint donc ce qu’on appelle de nos jours la vieille route de Lille.

01 Le Stade Roubaisien se réunit au café Belle Vue Grand Place à 20 h 30 pour évoquer son calendrier de rencontres.

Publicité Dussart & Accou in JdeRx

02 Malgré la dissolution de la société du Vélodrome Roubaisien, la grande épreuve Paris Roubaix aura bien lieu et l’arrivée se déroulera sur la piste du vélodrome. Les liquidateurs de la société ont accepté de la prêter au journal Le Vélo dont le directeur M. Paul Rousseau sera prochainement à Roubaix pour régler définitivement la question.

05 Le Moto Club Roubaisien récemment créé prépare une course de motocycles sur le parcours Roubaix Béthune. Les chauffeurs intéressés sont priés de se faire inscrire au siège du club, Café Léon Boulevard de Paris Roubaix.

05 La réunion générale des membres du Club l’Avenir Athlétique Roubaisien se fera à son local, 94 rue de France. Une démonstration du système d’entraînement Sandow par petites haltères y sera présentée.

Publicité Bains Roubaisiens 1905 in JdeRx

05 L’administration des Bains Roubaisiens (rue Pierre Motte) va inaugurer la saison par une fête nautique. Au programme une partie sportive de natation et une partie récréative, de sorte que tout le monde y trouve son compte !

06 Football. L’Institut Technique a battu l’équipe III du RCR par 3-1. Le Stade Lillois a battu le Stade Roubaisien par 5-3.

14 Le Contre de Quarte de Roubaix est invité à la fête organisée à Tournai par le Cercle d’escrime des artilleurs de la garde-civique. Les tireurs suivants ont été désignés, pour l’escrime MM Leriche fils, Faure, Dumas et Vanclef. Pour la boxe, MM Lorthiois, professeur et Huvenne, amateur.

19 Les courses de taureaux avec mise à mort sont déclarés interdits sur la voie publique ou dans des locaux ouverts au public, comme tous les combats, jeux ou spectacles dans lesquels des animaux sont destinés à être tués ou blessés. Paris 17 mars, sur proposition de loi de MM Bompard, Bertrand et Charles Bos. Amendes et emprisonnements sont prévus pour les participants ou entrepreneurs de tels jeux ou spectacles. Amendes à ceux qui les annoncent.

23 L’Association Sportive Roubaisienne organise un cross country de huit kilomètres réservé à ses membres. La course terminée, on se retrouve au local, 32 rue Jeanne d’Arc à Roubaix.

24 Les heures de départ du prochain Paris Roubaix sont fixées : pour les cyclistes 8 h 30 précises à Châtou, de façon à ce que le gros des arrivées se produise durant l’après midi. Pour les chauffeurs, ils ne partiront qu’à 10 h 30, compte tenu des vitesses obtenues dans les récentes courses de motocycles.

Février 1900

01 Match entre le Football Club Roubaisien et l’Association Sportive Roubaisienne, interrompu après 50 minutes par suite de la pluie et du mauvais état du terrain transformé en marécage. ASR-FCRx 1-0. On promet de se revoir par beau temps.

01 Tir à l’arme de guerre, concours entre sociétaires, 1er prix Henri Vandaele, 2e Jean Lerat. Annonce du concours international d’avril mai juin.

02 Football Le Paris Star vient à Roubaix affronter le RCR

03 Football : sur le terrain de la rue de Beaumont, Racing Club Gantois et RCR (équipes secondes), revanche d’un match perdu par les roubaisiens 4-2. Puis Paris Star contre RCR.

03 escrime : L’excellent professeur d’escrime M. Loridan organise une fête d’escrime au profit de la Bouchée de Pain.

06 Football Racing Club Gantois et RCR 3-0, RCR-Paris Star 3-1, Sporting Club Tourquennois-Stade Roubaisien 2-1

11 Cyclisme la société des francs pédaleurs roubaisien a son siège chez M. Vansoye « aux quatre coins du pont des arts » 11 rue du Boucher de Perthes. Banquet annuel.

12 Football : challenge international du nord Le Havre contre le Football Club de Bruges

Corrida à Roubaix CP Méd Rx

12 Courses de taureaux : traduits et condamnés par le tribunal de simple police de Roubaix, les matadors sont condamnés. Les organisateurs des corridas et les matadors vont en appel devant la cour de cassation qui annule les arrêts du juge de paix de Roubaix. Deux nouvelles corridas font l’objet de procès verbaux et c’est le tribunal de simple police de Lille qui s’occupe de l’affaire. Il condamne les matadors à dix francs d’amende et à deux jours de prison par taureau tué et M. Perez directeur du torodrome est déclaré civilement responsable.

13 Football : Match Association Sportive Roubaisienne contre le Stade Roubaisien sur le terrain du Stade qui l’emporte 6-0

13 Football Le Havre AC contre le Football Club Brugeois 3-1. Beaucoup d’anglais sur la pelouse !

19 Cyclisme : les plaques de contrôle des bicyclettes sont délivrées par les percepteurs pour l’année en cours à partir du premier avril !

23 Cyclisme : publicité Dussart et Accou sous la forme d’un article en faveur du cyclisme et de l’automobilisme. Signé un starter.

La manufacture Dussart et Accou rue Corneille à Rx Coll Particulière

28 : La Maison Dussart et Accou fabrique des bicyclettes réunissant toutes les qualités : solidité, rigidité, élégance, vitesse. Les voiturettes automobiles construites dans les ateliers de la rue Corneille à Roubaix sont des créations superbes et idéales. Signé un starter.

28 Nord Touriste : appel à cotisation. Envoyer le montant le plus tôt possible à M. E Catteau trésorier hôtel Ferraille Roubaix. Les statuts prévoient que les recouvrements se font aux frais des sociétaires. On ne s’étonnera pas de recevoir un reçu augmenté de la somme de 50 centimes.

28 Football : le Racing club roubaisien va jouer le Racing Club de France au Parc des Princes, avec ses équipes première et seconde. Pour les équipes secondes, match nul 1-1. Pour les premières, match nul également 3-3. Léon Dubly blessé, quitte le terrain.

28 Escrime : pour le gala pour la Bouchée de Pain, la Grande Fanfare participera sous la direction de M. Henri Gadenne. Ça se passera en mars, dans la salle des fêtes de la Mairie. Voici les noms de quelques tireurs : Paul Lefevre de la société l’Honneur de Douai, l’adjudant Simmoneau maître au 1er chasseurs de Lille, A Dubar maître à Roubaix, Loridan professeur à Roubaix.