Octobre 1901

Le journal des sports d’octobre 1901

Championnats du nord. Deux nouveaux succès pour la marque de cycles Vaucanson fabriqués par MM. César Garin et Cie rue Vaucanson à Roubaix. Dutrieux, le vaillant coureur lillois acclamé par le public montait une machine Vaucanson quand il a gagné les championnats de vitesse et la Grande Internationale.

Football. La réouverture officielle de la saison de football aura bientôt lieu au Racing-Club Roubaisien, sur son terrain de la rue de Beaumont. Un match très intéressant mettra aux prises les équipes premières de l’United Sports-Club de Bruxelles et du Racing-Club Roubaisien. Les Bruxellois amèneront à Roubaix leur équipe des grands jours alors qu’au RCR il y aura quelques absences : dans la ligne des demis Léon Dubly et Edouard Bonte sont absents et la ligne d’avants comportera également plusieurs remplaçants. Néanmoins le capitaine intérimaire Lefebvre a confiance dans ses équipiers et espère sortir victorieux du match.

R C Roubaix 1902 doc AmRx

Démonstration cycliste. Chaque soir, Garin et Lesna courent des matches sur une minuscule piste de 24 mètres de tour à l’Olympia de Paris. Il paraît qu’à la fin de leur engagement, un imprésario achèterait la piste démontable et ferait une tournée en province avec les deux rivaux de Paris-Brest. Les villes sportives comme Lille, Roubaix, Lyon seraient comprises dans l’itinéraire.

Charlemont et Castérés doc coll. Particulière

Boxe. Charlemont et Castérès à Roubaix. La grande fête sportive et de bienfaisance dont l’Hippodrome de Roubaix sera dimanche prochain le théâtre, prend les proportions d’un véritable événement. C’est qu’il est rarement donné de voir les deux incontestables maîtres de la boxe, Charlemont et Castérès, figurer dans la même fête. Rien que la présence des deux champions suffirait à justifier l’enthousiasme qu’a provoqué l’annonce du brillant assaut du 20 octobre dans les milieux sportifs de notre région. À côté des deux leaders, on pourra applaudir une pléiade de spécialistes tant en boxe française qu’en boxe anglaise, parmi lesquels : Mainguet, Desruelles, Petit, Dupont, Reichel, Tilbury. Cette fête s’annonce comme un gros succès sportif dont les pauvres qui en seront les bénéficiaires n’auront pas à se plaindre. Rappelons que la location est ouverte à Roubaix : chez M. Jubé 16 rue de la Gare, à Tourcoing : chez M. Frère-Glorieux 18 rue de Lille.

La grande fête organisée à l’Hippodrome de Roubaix est placée sous la présidence de M. le docteur Butruille, président du Nord Touriste, avec comme assesseurs MM. Félix Delescluse président des sports athlétiques et Leriche président du contre de quarte. Les trois cercles de sport de la Ville seront ainsi représentés avec la participation active de Louis Ferret, président des « Sports Réunis » qui fera un assaut de boxe. L’organisateur de cette belle fête est Jean Desruelles, professeur pendant trois ans chez Charlemont, il a fondé l’Académie de boxe de Roubaix. De nombreux élèves fréquentent son établissement. Il fera avec son jeune frère, un boxeur plein d’avenir, la démonstration de la canne et de la boxe française, puis il prendra part à plusieurs assauts.

Football. Le Racing-Club Roubaisien à Roulers. Les équipes 2 et 3 du RCR préparent la réouverture du championnat en allant jouer en Belgique. L’équipe 2 gagne 6-0 et l’équipe 3 fait match nul, 1-1. Les Roulersois viendront dans six semaines à Roubaix pour les matchs retour.

Football. Le Stade Roubaisien démarre le championnat par une rencontre à domicile contre l’Iris Club Lillois. Les deux équipes se séparent sur un match nul (2-2) après un match dur et discuté. C’est un beau résultat pour les stadistes qui ont joué toute la partie à dix, un de leurs défenseurs ne s’étant pas présenté.

Le Vélodrome de Barbieux doc B N Rx

La clôture de la saison au vélodrome de Roubaix. Une grande réunion de course au profit des pauvres sera donnée le 27 octobre. Au programme une épreuve régionale pour amateurs libres où pourront s’aligner tous les coureurs non licenciés de la région. Puis ce sera le grand critérium d’automne course internationale de 2.000 mètres avec un premier prix de 200 francs. Puis pour les mateurs de demi-fond qui aiment à voir des vitesses folles accomplies derrière des engins infernaux comme les tricycles à pétrole munis de moteurs à dix chevaux, nous aurons le match Lepoutre-Dutrieux-Baert sur une distance de 25 kilomètres avec entraîneurs mécaniques et un enjeu de 600 francs. Enfin, il y aura un Handicap omnium sur une distance de cinq kilomètres où s’aligneront tous les coureurs cyclistes qui ont pris part à la réunion ; tricycles, tandems, motocycles à pétrole et les coureurs à pied. C’est la première épreuve de ce genre organisée au vélodrome roubaisien. Pour les engagements, les coureurs régionaux sont priés de s’adresser au vélodrome roubaisien de trois heures à cinq heures du soir. Tout coureur inscrit aura libre accès à la piste à partir de jeudi.

Avril 1901

Cyclisme. Pour le prochain Paris Roubaix, pas moins de 70 engagements de coureurs professionnels et 47 amateurs. Jamais depuis sa création, l’épreuve n’a réuni un peloton aussi imposant. Par ailleurs, l’épreuve automobile a réuni 63 engagements avec des prix alternant sommes d’argent importantes et objets d ’art. Le Vélodrome roubaisien sera but de nombreuses excursions. On peut s’attendre pendant les deux journées de dimanche et lundi à voir des millions (sic le journal) de spectateurs (où vont-ils les mettre?) qui viendront chercher autour de notre piste (c’est sûr, il y en aura dehors) les émotions sportives. L’administration du Vélodrome annonce que pour les deux journées le prix des places est celui habituel et qu’on s’adresse pour la location chez M. Jubé 16 rue de la gare à Roubaix.

Continuer la lecture de « Avril 1901 »