La double vie de Guy Lapchin 2

Guy Lapchin, pilote automobile, deuxième partie.

Guy Lapchin pilote automobile

Deuxième épisode 1942-1953

En 1942, Guy Lapchin abandonne la gérance de la société Eudel et il vient s’installer dans le nord où il va être embauché par Albert Prouvost comme architecte en chef du Comité Inter-professionnel du Logement (CIL) de Roubaix-Tourcoing. Il n’en continue pas moins sa carrière de pilote automobile.

On le trouve au départ du rallye de Monte-Carlo en 1949 avec la Simca six, n°85. Il se classera 123e sur 166 arrivés et 230 engagés. Toujours au Rallye Monte-Carlo en 1950 avec une Panhard Dyna, n°280 avec Charles Plantivaux. Ils se classent 28e au général mais seconds de la catégorie moins de 750 cm³.L’équipage Lapchin/Plantivaux est ensuite engagé aux 24 Heures du Mans 1950 sur la Panhard X84 Sport n° 54 de l’écurie Lapchin. La course se termine pour eux à la 17e heures par un abandon au 115è tour sur problème de distribution. Une queue de soupape cassée.

X84 Le Mans 1950 site les24heures.fr

En 1951, Guy Lapchin participe au Rallye du textile avec sa femme Lucie sur Panhard Dyna. Ils finissent troisièmes.

En 1952 Il court en rallye, sur 4CV 1063 : il remporte le très difficile Rallye des Routes du Nord (1 et 2 mars, 1000 km en plein hiver) avec sa femme Lucie ! Il termine second du rallye de champagne.

La 4CV Renault 1063 en pleine action site les24heures.fr

Le 17 Juillet 1952 se court le 1er Rallye de l’Allier : après une boucle de régularité de 263 km disputée le matin, les concurrents ont à accomplir une épreuve d’accélération/freinage l’après-midi. Dans leur catégorie, la réussite attend les 4CV avec la très belle victoire de classe du nancéien Thaon, devant la 4CV de Lapchin, les deux Dyna de Michel et Dejardin, et la 4CV de Garnache. »

1952 Puis Guy Lapchin court les 24 Heures du Mans sur Renault 4CV 1063. Guy Lapchin associé à Jean Rédélé, le futur créateur d’Alpine, prend la 17ème place.

Jean Rédélé et Guy Lapchin site 24heures.fr

En septembre 1952 , Guy Lapchin est au départ du grand prix automobile de Roubaix toujours sur 4CV 1063. Pendant la course, il est légèrement touché par un concurrent sur Jaguar (Heurtaux) mais cela suffit pour qu’il soit déporté et que sa voiture bascule et effectue quelques tonneaux dans le virage du chemin de fer, à deux pas de chez lui (il habite rue Pluquet). Il est transporté à la Fraternité où il reçoit les premiers soins. Plus de peur que de mal, pas de fracture, quelques contusions, il s’en tire à bon compte ! J’avais l’impression d’être un dé dans un godet au cours d’une partie de 421 ! déclare-t-il aux amis qui lui rendent visite après son retour chez lui.

La voiture de Guy Lapchin après quelques tonneaux doc NE

1953 L’équipe Lapchin/Plantivaux participe aux 24 Heures du Mans 1953 sur le tank Panhard X89 n°50 de l’écurie Panhard & Levassor.

X89 1953 site 24heures.fr

Ils arrivent 20èmes sur 26 classés à 127,600 km/h de moyenne, 2ème de la catégorie 1100 cm3, et première Panhard officielle. Il semble que ce soit la dernière course de Guy Lapchin. Désormais, l’architecte prendra le pas sur le pilote de course.

Guy Lapchin & Charles Plantivaux site 24heures.fr

 

 

La Roubaisienne en 1902

Les membres de la Roubaisienne Coll Particulière

La « Roubaisienne », Société municipale de Gymnastique et de Tir , dont le siège se trouvait à l’époque au N° 20 rue Jeanne d’Arc, a été autorisée par un arrêté préfectoral du 8 Juin 1883. Rappelons que le but de cette société est de «propager le goût pour les exercices du corps, de développer la force, l’adresse et le courage, afin de faire des hommes vigoureux, en un mot, de préparer, pour le Pays, des hommes vaillants ». Sa devise est « Pro Patria ».

La commission de la Roubaisienne Coll Particulière

En 1902, la Commission administrative se compose comme suit : Président honoraire, G. Pennel, Président actif Lucien Mouraux. 1er Vice-Président, Ch. Weill, 2e Vice Président, Carlos Roussé. Secrétaire Henri Lepaul. adjoint Albert Inglebert. Trésorier, Arthur Desrousseaux, adjoint J. Piesvaux. Chef de gymnastique, J. Piesvaux. Porte drapeau Wardavoir. Commissaire des fêtes, E. Draux. Garde du matériel et d’habillement L. Farcy. Commissaire des Pupilles A. Tettelin. Natation Vanmullen. Tir et instruction militaire, E. Bleuse. Commissaires d’ordre : MM. Alfred Vandeputte, Dejonghe, J. Wardavoir, Henri Vergin, Léon Cunin, U. Vanmullen. La société compte 160 membres actifs, 25 membres anciens, 35 pupilles, 12 membres donateurs, 50 membres honoraires et protecteurs, plus environ 60 sociétaires sous les drapeaux.

Les bains roubaisiens rue Pierre Motte CP Méd Rx

Ses cours ont lieu : pour les membres actifs, les mercredis et samedis de 8 heures et demie à 11 heures du soir ; pour les pupilles, les mardis et jeudis, de 8 à 10 heures du soir ; pour les anciens, le Vendredi de 8 heures et demie à 11 heures du soir. Le cours de natation s’est fait le Mardi, de 8 à 9 heures et demie du soir, à l’établissement des Bains roubaisiens, Rue Pierre Motte. Le cours d instruction militaire a été donné le Dimanche matin, de 9 heures à 10 heures et demie, et le Vendredi de 8 heures et demie à 9 heures et demie, au local, Rue Jeanne d’Arc. Le tir à la carabine et au tir réduit aux fusils Gras et Lebel, au Stand, Boulevard Gambetta. Le tir a 1’arme de guerre, au Stand du Tir National, Grand Rue. (Distance 200 mètres).

La cotisation annuelle est de 10 francs pour les membres honoraires et de 20 francs pour les membres protecteurs. Pour les membres actifs, anciens et pupilles, elle est de 1 fr. 50 par mois. Des jetons de présence, à déduire des cotisations, sont remis aux gymnastes assidus.

Les activités de 1902

Pendant l’année 1902, la Roubaisienne a organisé, entre ses sociétaires adultes et pupilles, des concours de saut a la perche, de jeux athlétiques, de natation, d’instruction militaire et des concours individuels. Les cours des moniteurs de l’Association régionale des gymnastes du Nord et du Pas-de-Calais ont été suivis par les meilleurs élèves. La Roubaisienne a obtenu les succès suivants : le 9 Février, lors de la fête organisée par l’Union des sports, M. Bauwens a été proclamé Champion du Nord pour la lutte libre. Cinq gymnastes ont participé, le 5 Juin, à un petit concours à Lens, tous sont revenus lauréats.

Fête fédérale du Mans 1902 Coll Particulière

Une section de 60 membres s’est rendue, le 15 Août, au concours d’Issy les Moulineaux. Malgré la valeur des sociétés rivales de Calais, de Paris, de Tourcoing, elle obtint la plus haute récompense ; à son retour, elle fut chaleureusement félicitée par l’Administration municipale et la population qui leur a organisé une superbe réception.

La Société a participé aux fêtes suivantes : le 22 Juin, à la Fête fédérale du Mans avec une délégation dont faisaient partie MM. L. Mouraux, Président, Piesvaux, Directeur, Juré des concours, H. Lepaul, Cl. Durant, A. Desrousseaux et A. Vandeputte. C’est à cette fête que M. Mouraux a reçu de M. le Président de la République, les palmes d’Officier d ’Académie.

Le même jour, deux sections se rendaient, l’une à Mouscron et l’autre à Dunkerque.

La Roubaisienne en action CP Méd Rx

Le 14 Juillet, elle donne une séance de nuit au Square Pierre Catteau et, le 28 du même mois, elle organise une fête au profit des sinistrés de la Martinique. Elle prête son concours, le 12 Octobre, à la Société des Vétérans de terre et de mer. Le 27 du même mois, elle offre à l’Hippodrome, à ses membres honoraires, une grande solennité gymnique dont la partie musicale a été confiée à la Fanfare Delattre. Le 2 Novembre, les gymnastes danseurs sont allés exécuter un ballet à Wattrelos.

La Société n’a pas oublié ses membres sous les drapeaux ; elle leur a envoyé à chacun, le 14 Septembre, un mandat au moyen des ressources provenant du tronc du « Sou des soldats » et des amendes infligées par application du Règlement. Et le 8 Novembre, un punch a été offert aux 31 conscrits qui devaient quitter la Société pour accomplir leur service militaire.

D’après les Rapports du Maire