Août 1901

Le journal des sports Août 1901

La corrida du 18 août sera l’occasion d’admirer les Senoritas Toreras, lesquelles ont triomphé à Bordeaux récemment. Lolita a été applaudie comme matadora et caballera en plaza. Son habileté, sa grâce et son sang-froid lui ont valu des récompenses prestigieuses dans les plazas méridionales. Elle va affronter avec ses collègues des toros andalous venant de la ganaderia de Diaz. C’est un bétail petit mais bien encorné agile et vigoureux qui devra fournir une course superbe.

Senoritas toreras Coll Privée

Courses à pied. Une course Roubaix Lille et retour est organisée à l’occasion de la braderie de l’Epeule. Le parcours est long de 20 kilomètres. La course est ouverte à tous les nordistes. Le départ sera donné à neuf heures du matin. Les engagements sont reçus chez le secrétaire du concours, M. Clovis Carette, estaminet du Brondeloire rue de Wasquehal. Droit d’entrée, un franc.

L’Avenir Athlétique Roubaisien organise une fête interclubs pendant laquelle on procédera à des assauts de canne, on travaillera aux anneaux, on boxera, il y aura des tentatives de battre le record du nord de saut en hauteur, des combats de lutte, des poids et haltères. Les clubs participants seront principalement le Stade Roubaisien, et l’Avenir Athlétique Roubaisien.

Maurice Garin remporte la course Paris Brest ! 1.200 kms en moins de 53 heures !

Garin à l’arrivée Doc la vie au grand air

Au vélodrome roubaisien, match entre Baert, Lepoutre et Jaeck. La dernière course de 24 heures au vélodrome a vu la victoire de Baert, 19 ans, encore inconnu la veille, qui bat Lepoutre, après que les deux coureurs aient roulé ensemble pendant près de 23 heures. Le stayer lillois Lepoutre a lancé un défi à son vainqueur du jour sur la piste roubaisienne. Un troisième adversaire se joindra à eux, le champion suisse Jaeck, lequel avait gardé la tête de la course jusqu’à la 12e heure avant de chuter.

Vélodrome roubaisien doc BNRx

Fête vélocipédique de quartier. Les quartiers du Petit Roubaix et du Haut Hutin organisent une grande fête vélocipédique avec le concours du Vélo Club Algérien. Cortège, concours de machines ornées et fleuries. Départ de la course à trois heures et demie. A huit heures du soir retraite vénitienne et concours de machines illuminées. Prix à la société la plus représentée. Inscriptions au local chez M. Duquenne 65 rue Delespaul. Mise : 50 centimes.

Quartier du Pont Morel. Grande fête vélocipédique organisée par le Nord Cycliste société établie chez M. Alphonse Marescaux 143 rue de Tourcoing. À neuf heures du matin course de fond : Roubaix Armentières aller et retour soit 50 kms pour tous coureurs amateurs. À neuf heures et demie, course de pupilles au dessous de 16 ans autour du quartier. À une heure de l’après midi course de lenteur. À trois heures de l’après midi grand carrousel vélocipédique. À huit heures et demie du soir grand cortège avec machines illuminées. Des prix pour les mieux décorées. Prix pour les courses affichés la veille des courses au local ; De nombreux lots pour les participants. Les habitants du quartier sont priés de pavoiser leurs maisons.

Publicités cyclistes 1900

Ces publicités ont été extraites principalement des pages du Journal de Roubaix. Beaucoup de textes, peu d’images, pas de héros encore, nous sommes en 1900. L’histoire est à suivre…

Couvreur et Debeuf Concessionnaires des marques parisiennes et américaines, rue de la gare 68

Constantin Dépositaire Peugeot dès 1899, Rue Pauvrée 26

Cambien Ernest vélos et machines à coudre, Boulevard de Paris 16

Dussart et Accou industriels rue Corneille

Maurice Garin concessionnaire La Française à Roubaix

Dussart & Accou montent en puissance

Constantin dépositaire belge

Clément, Cycles, mais aussi motocycles et voiturettes, boulevard de Paris 16

La chaussure Boucau cycliste créée en 1896, rue Pierre Motte 2

Le complet (pour) cycliste en 1899 ! rue Nain 20